Les ports de commerces de Lorient et Brest, au coude à coude en 2021

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

En 2021, le port de Lorient connaît à nouveau une progression de 2,5% comparé à 2020(2), passant de 2 546 727 tonnes à 2 610 077 tonnes. Une belle augmentation qui permet au port d’être en concurrence directe avec le port de Brest, puisque ce dernier réalise une activité de 2 647 000 tonnes. L’écart est donc mince entre les deux.

Table des matières

 

port de commerce de lorient

Le port de commerce de Lorient

Du côté du chiffre d’affaires en revanche, le Président du port de commerce de Lorient, David Cabedoce indique au Télégramme (1), que l’année 2021 a été en deçà de l’année 2020 (9,3 milliards d’euros contre 9,5 en 2020), cela s’explique notamment par l’absence de trafic, concernant les tourteaux de tournesol due au fait que “la Chine ait acheté l’intégralité des stocks ukrainiens”. Cependant, en termes d’escales, le port en 2021 en a comptabilisé plus de 500.

Un port tourné vers l’importation

Le port de commerce de Lorient est principalement un port d’importation, ayant pour l’essentiel de ses activités les hydrocarbures, la nutrition animale et les vracs de construction. 

La raffinerie de Donges

Grâce à l’arrêt technique de la raffinerie de Donges en 2021, le trafic d’importation des hydrocarbures à augmenté de 10,4%. Le redémarrage de l’activité de raffinerie de Donges devrait reprendre en mars 2022 et permettre au port de commerce de Lorient d’accroître son activité sur le premier semestre 2022, puisque ce transfert “a représenté environ 100 000 tonnes”.

Le port réalise en 2021  » la plus grosse cargaison de son histoire »

Concernant la nutrition animale, le port a dû faire face à “un retard important sur la récolte 2021 de tournesol”, confie David Cabedoce. Ce retard a causé une diminution significative d’activité, puisqu’elle est passée de 827 843 tonnes en 2020, à 700 000 tonnes en 2021, soit une baisse de 15%. Mais à contrario, le soja lui s’en sort bien, puisqu’il maintient son niveau en 2021 (680 000 tonnes), en décembre, le port réalise la plus grosse cargaison de son histoire, avec près de 69 000 tonnes déchargées. “S’il n’y avait pas eu le problème sur le tournesol, on aurait fait une année exceptionnelle” souligne David Cabedoce.

De plus, l’année a été enthousiasmante pour les vracs de construction. Une progression de 9% est constatée sur le ciment (+ 10%) et également sur les sables marins (+ 8,4%). Le kaolin lui a bondi de plus de 60%.

Les prévisions 2022 pour le port de commerce

En 2022, les prévisions sont stables “ Mais on voit que l’on a un effritement de l’activité liée à l’agroalimentaire” indique David Cabedoce et cette orientation devrait perdurer, comme le confirme Patrice Valton en charge des ports à Lorient.

port de commerce de lorient
Statistiques du port de commerce de Lorient
Sources statistiques à propos du port de commerce de Lorient
  1. Le Télégramme du 12 janvier 2022.
  2. Source données www.lorient.port.bzh/port-de-commerce/chiffres/

[crédits photos : www.lorient.port.bzh/port-de-commerce/chiffres/]